Prendre soin de la Terre

 In Compassion, Empathy, Meditation, Mindfulness, Nature, Stress

Prendre soin de la Terre c’est prendre soin de nous. 🧡💙💚🌍

« Le vrai miracle n’est pas de marcher sur l’eau mais de marcher sur terre » citation zen

De nombreux maîtres, philosophes et enseignants de pratiques méditatives montrent leur fort engagement envers l’environnement, pour prendre soin de la Terre et de tous les êtres comme nous prenons soin de nos enfants. Ci-après quelques extraits de leurs visions et de notre inter-relation & inter-dependance. Car nous sommes la Terre, nous sommes la Nature.


Extraits du manifeste pour la Terre de Thich Nath Hanh :

« Que vois-je en sillonnant notre Planète et me penchant  au chevet de notre Terre Mère en souffrance ? Des catastrophes naturelles en accélération, tels les cyclones, des inondations ici, la sécheresse ailleurs… la prolifération d’insectes nuisibles avec l’usage excessif des pesticides…sans parler plus récemment de la catastrophe nucléaire de Fukushima, de la famine qui sévit toujours encore à notre siècle…malgré toutes les prouesses de la science et des avancées technologiques !

J’exhorte mes disciples à pratiquer les 5 entraînements à la Pleine Conscience : une pratique de la “parole aimante et l’écoute profonde” pour un dialogue fraternel et  la pratique d’une conduite juste pour transformer notre souffrance.

En observant la consommation des 4 sortes de nourritures qui sont les aliments comestibles (moins ou pas de viande…), les impressions sensorielles, la volition et la conscience, pouvons-nous nous engager à ne pas faire d’usage de drogues, ne consommer aucun produit contenant les toxines neuro-sensorielles comme les sites internet, jeux, films ou média écrits axés sur la violence et le sexe, source de mal-être et de souffrance pour une grande majorité de la population mondiale ?

Nous prenons ainsi conscience que notre Terre ne peut plus supporter une atmosphère plus toxique. Pouvons-nous contrôler ce système créé par notre style de vie “encore et toujours plus” ?

Sans un réveil collectif, la catastrophe est à nos portes. La Terre ne pourra pas nourrir dans la bonne santé et le bonheur les 7 milliards et plus de 3 millions d’âmes ( depuis janvier 2012 ) , si nous gardons ce style de vie avec ce  fragile équilibre…ou plutôt, avec cette rupture de l’équilibre écologique ! La Terre n’a pas besoin de nous pour vivre en paix et en harmonie, elle sait se régénérer… Elle sait.

En nous dans notre profondeur, se lovent des graines d’amour, de compassion, de compréhension tout comme celles de l’ignorance, de la colère, de la haine, de la discrimination, du désir, de la fierté, et de l’attachement. Notre expérience de la vie dépend de notre façon d’arroser toutes ces graines. Trop de graines de la peur, de la colère, du désespoir ont été nourries sur notre planète Terre.

Entraînons-nous à arroser d’une manière sélective nos belles graines de la solidarité et du partage : opérons en nous le changement pour vivre une éthique globale sur la Terre. TNH

Quand serons-nous assez nombreux pour nous réveiller pour un monde où chacun aura sa place et vivra en harmonie avec la nature en équilibre heureux avec les pierres, les plantes, les animaux ?

La pratique de la méditation nous invite à cultiver la vision profonde de la réalité, les interdépendances entre tous les êtres, entre toutes les formes de vies. En suivant notre respiration et en marchant en conscience nous cultivons une conscience profonde, dans une paix intérieure. Notre vraie demeure est à l’intérieur de nous ».


 

David R. Loy dans son livre « Ecodharma : Buddhist Teachings for the Ecological Crisis », nous rappel l’essence de nos vies sur cette Terre :

« Nous sommes ici pour dépasser l’illusion de notre séparation »

Autrement dit, pouvons nous vivre sans la Nature ? Sans les plantes et les animaux ?

Serait l’essence de nos vies accumuler et accumuler des biens et des objets, de l’argent, des photos, des clics et de likes sur les réseaux sociaux ?

Nous sommes tellement endormis, tellement anesthésiés par cette consommation sans limites, cette recherche de pouvoir, de reconnaissance extérieure, cette image extérieure de nous, que nous ne sentons plus nos liens avec la nature, que nous sommes coupés de notre vrai être et de notre vraie nature dans cette Planète Terre.

 


Sources et pour aller plus loin :

Village de Pruniers : https://plumvillage.org/fr/pratiques-cles/les-trois-touchers-de-la-terre/

Les 3 touchés de la Terre : https://plumvillage.org/fr/pratiques-cles/les-trois-touchers-de-la-terre/

Livre de Thich Nath Hanh : “La Terre ma demeure” Editions Pocket

David R. Loy  http://www.bouddhisme-action.net/ecodharma-nouveau-mouvement-bouddhiste/

Leave a Comment